Téléphone:

phone

+33 (0) 1 40 86 00 00

email:

phone

contact@pigeon-propre.fr

Comment faire fuir les pigeons sans les maltraiter ?

blog2 comments

C’est bien connu, les pigeons, petits volatiles urbains, sont suivis par une mauvaise réputation depuis très longtemps. Mais qu’en est-il vraiment ?

L’association Ambassade des pigeons œuvre pour faire connaître la maltraitance des pigeons à travers de nombreux moyens de communications. Dans une autre mesure, l’association permet l’aide et le conseil aux municipalités désireuses d’agir de manière éthique et responsable pour les populations de pigeons présents dans leurs communes.

pigeon posé sur une statue

source image : freepik.com

Des oiseaux innocents souvent victimes de cruauté

Depuis l’article 120 du règlement sanitaire de 1979, il est interdit de nourrir les pigeons. Cette disposition, prise pour limiter la population grandissante de pigeons, a un effet pervers qui oblige évidemment les volatiles à se nourrir dans les caniveaux. Cela explique sans aucun doute l’image de nuisibles que ces animaux portent sans réels fondements : ces animaux ne sont pas porteurs de maladies transmissibles à l’homme d’après les services vétérinaires de Paris.

L’aspect mutilé des pigeons tel que nous le connaissons s’explique simplement par le fait que les pigeons se prennent régulièrement les pattes dans des petits obstacles laissés par l’Homme dans la nature. Empêtrés dans des fils ou des obstacles parfois abrasifs, les oiseaux finissent par développer une gangrène qui diminue drastiquement leurs possibilités de survie.

Éloigner les pigeons par tous les moyens ?

En raison des fientes récurrentes et d’un effectif élevé, les pigeons sont chassés par de nombreux moyens répréhensibles et qui ne respectent pas la dignité animale.

Les initiatives pour éliminer les pigeons sont fréquentes : des pièges ou des battues sont mis en œuvre pour tenter de réduire la population des pigeons. Ces initiatives, peu utiles et surtout cruelles, sont évidemment illégales et ne permettent pas d’arriver à des résultats : éloigner des pigeons d’un endroit ne les fera que revenir plus tard, car ils se répartissent naturellement dans tous les lieux accessibles.

L’introduction de prédateurs comme les faucons est actuellement à l’essai dans certains endroits, mais cela parait être une vaste perte d’argent pour le contribuable pour arriver à un résultat satisfaisant, et ainsi faire fuir les pigeons de manière durable. Cela nécessiterait en effet le dressage d’un nombre beaucoup trop élevé de faucons, et coûterait évidemment très cher à l’Etat ou aux collectivités.

Des solutions abordables existent pour permettre de vivre en harmonie avec les pigeons. L’utilisation de dispositifs d’effarouchement électroniques, ultrasoniques ou répulsifs grâce à des câbles légèrement électrifiés (électro-répulsion) est efficace pour éloigner les pigeons des endroits sensibles. Associés au fonctionnement d’un pigeonnier contraceptif, la maltraitance des pigeons ne serait plus qu’un lointain souvenir.

pigeon qui marche sur le sol

source image : freepik.com

Utiliser des pigeonniers contraceptifs

L’association Ambassade des pigeons préconise l’utilisation de pigeonniers contraceptifs (des abris où les pigeons seraient nourris, surveillés, et la population contrôlée grâce à la stérilisation de la plupart de leurs œufs). Son efficacité n’est plus à prouver, car il en existe beaucoup en France, dont 12 à Paris !

L’étude des graines stérilisantes est une solution non violente à développer, et Ambassade des pigeons défend largement ce point de vue qui permettrait d’avoir un vrai contrôle sur la population et de régler tous les problèmes sans avoir à éliminer les pigeons.

Il est largement temps de considérer les pigeons comme des animaux vivants avec nous au quotidien, et de ce fait nous devons les considérer comme tels.

Source : defenseanimale.com

2 Comments
  1. Carole dit :

    Bjrs j habite un 7em étage et je n en peux plus des pigeons qui viennent à l intérieur de mon balcon. Donner moi une solution en dehors du filet qui n est pas très esthétique.je déteste ces sales bêtes mais pas au point de les ampoissonner

  2. Frédéric Thabeau dit :

    bonjour,
    Merci pour votre mail, il n’y a pas d’autre solution que le filet.
    Bien cordialement

Laissez un commentaire ou écrivez nous pour toute demande de devis: