Téléphone:

phone

+33 (0) 1 40 86 00 00

email:

phone

contact@pigeon-propre.fr

Les pigeons détectent-ils la pollution de l’air ?

blog0 comments

Si les pigeons sont avant tout perçus dans les villes comme des sources de nuisances, cette image pourrait peut-être changer dans les années à venir. En effet, il semblerait que le pigeon soit en mesure de détecter la pollution de l’air. Se pourrait-il alors qu’en observant le comportement des pigeons, nous soyons en mesure de détecter les pics de pollution, et ainsi nous en prémunir et nous mettre à l’abri ?

pollution de l'air à paris

source image : lemonde.fr

La pollution pourrait faire fuir les pigeons

Ces interrogations ont pour origine une étude scientifique publiée récemment. Celle-ci portait sur l’observation du comportement de pigeons lors de courses organisées en Chine. Les chercheurs se sont aperçus que les pigeons changeaient parfois de comportement, et que ces changements étaient déclenchés par le niveau de pollution de l’air.

Les oiseaux ont un métabolisme rapide et un système respiratoire bien spécifique qui les exposent particulièrement à la pollution. S’il était prévisible que les pigeons soient affectés par la pollution, les comportements observés étaient plutôt inattendus. On s’attendait naturellement à des difficultés respiratoires et parfois une désorientation, qui sont finalement les mêmes symptômes que ceux pouvant être observés chez l’être humain. Mais les chercheurs ont observé que le pigeon volait plus vite lorsque l’air était pollué. La vitesse moyenne des pigeons est passée de 55,6 km/h à plus de 68 km/h. Les mesures ont été effectuées en notant l’heure de départ et l’heure d’arrivée. On ne sait donc pas précisément si le pigeon a accéléré ou s’il a pris le chemin le plus direct. Tout ce dont on peut être sûr, c’est que les pigeons semblent vouloir rentrer plus vite lorsque l’air est pollué. La pollution aurait-elle pour effet de faire fuir les pigeons ?

La pollution éloigne-t-elle les pigeons ?

Deux hypothèses sont envisagées pour expliquer ce comportement chez les oiseaux. Il est possible que les pigeons soient capables de détecter la présence des particules fines et des métaux lourds dans l’air, principales sources de pollution. Ils feraient alors moins de détours et choisiraient le vol le plus direct pour rentrer. La seconde hypothèse considère que c’est l’instinct de survie qui les commande. Afin de moins être exposés aux polluants, ils iraient plus vite pour regagner leur nid et se retrouver ainsi en sécurité, un peu comme ils le feraient s’ils étaient menacés par un prédateur qui pourrait faire fuir les pigeons.

Ainsi, nous avons peut-être des choses à apprendre des pigeons afin d’essayer de nous protéger de la pollution. C’est ce que se sont dits des ingénieurs d’Airparif, qui pourraient à l’avenir se servir de pigeons afin de détecter la présence de particules fines dans l’atmosphère, avant même les capteurs utilisés actuellement.

Source – rtl.fr

Laissez un commentaire ou écrivez nous pour toute demande de devis: