Téléphone:

phone

+33 (0) 1 40 86 00 00

email:

phone

contact@pigeon-propre.fr

FAQ

 

Les questions les plus fréquemment posées et répondues par notre spécialiste en lutte anti pigeons.

  • 1- Quels types de protection bâtiment pigeon existent sur le marché?

Pour la fermeture de volume, plusieurs produits :

– Les filets seront appliqués aux endroits où la pose d’un autre système est trop difficile, voire impossible, et aux endroits qui exigent des systèmes de très haute résistance aux oiseaux.

Les filets que nous vous proposons sont fabriqués en fil de polyéthylène 12/6, stable à la lumière avec différents formats de mailles en fonction des volatiles, de couleurs noir ou ton pierre.

– Le grillage : treillis est un grillage en fil galvanisé soudé ; il est ensuite soumis à une deuxième galvanisation de façon à protéger les points de soudage.

Flexible, solide et esthétiquement agréable, il est souple et se plie aux exigences des utilisateurs pour n’importe quel type d’application.

En dehors de la fermeture de volume par grillage ou par filet, de préférence par l’extérieur, les zones « stratégiques » se protègent à l’aide de picots, de fils tendu ou par la mise en œuvre d’un circuit d’électro-répulsion ®.

C’est là qu’intervient le critère de protection efficace et pérenne.

Selon la largeur/profondeur de la zone d’atterrissage ou de stationnement, on devra prévoir :

– Fils tendus : au minimum 2 rangs de fils espacés de 5 cm, puis un nouveau double rang tous les 10 à 15 cm,

– Picots : un rang de picot protège au maximum 15 cm, donc autant de rang ou demi-rang, selon les modèles, que de tranches de 15 cm.

Les systèmes dits passifs doivent être denses, en particuliers pour les picots, afin d’empêcher le pigeon de trouver un appui lui permettant de « travailler » avec tout le temps voulu ces protections (cisaillement, décollement, pliage, ou construction de nids « armés ».

– Contrairement à d’autres produits existants l’électro-répulsion ® est considérée comme le seul système actif.

– L’électro-répulsion ®, avec un rang de barrette tous les 20 cm afin d’être sûr d’un contact et donc d’une décharge rendant le lieu immédiatement inhospitalier ; l’effet du champ électro magnétique peut palier en partie une plus grande zone d’un rayon de 50 cm : le pigeon stationnera, mais repart rapidement son système de « navigation » étant perturbé par le champ électro magnétique, provenant de la barrette toute proche.

Il reste encore à prévoir la protection de zones irrégulières tant par la taille que par la forme, telles les sculptures et les élément saillant proches, mais séparés les uns des autres, nécessitant la pose de très petites « barrières » ( rarement des picots ou des fils) et qui sont protégés en majorité par des petits éléments d’électro-répulsion ®, dits « statuaires ». La liaison par câble de ces multiples éléments entraîne un temps de pose d’un rapport pouvant aller de 1 à 10 par rapport à la pose linéaire sur des surfaces rectilignes.

  • 2- Qu’est-ce que l’électro-répulsion ® et dans quel cas utiliser ce procédé?

L’Electro répulsion© est un système composé de barrettes dans lesquelles circulent des impulsions électriques créant d’une part, un effet de douleur au contact direct et d’autre part, un champ électromagnétique particulièrement perturbant pour le pigeon.

Ce système posé de façon judicieuse, alliant connaissances architecturales et connaissances ornithologiques, permet une efficacité quasi-totale pour une discrétion optimale.

Contrairement à d’autres produits existants et malgré tout efficaces, l’Electro-répulsion© est considérée comme un système ACTIF par rapport à d’autres systèmes PASSIFS.

En effet, les pigeons se déplaçant dans le rayonnement immédiat du système, ont un réflexe de déport et même de fuite après les premières sensations, d’où l’utilisation réellement objective de mot « REPULSIF ».

L’étude du comportement des pigeons permet très facilement de déceler une vie de groupe et une communication par mimétisme. Cela permet ainsi en faisant fuir les premiers arrivés (vigie ou éclaireur) d’interdire la zone à l’ensemble des congénères du groupe, sans plus de difficulté.

Picots : un rang de picot protège au maximum 15 cm de large par 50 cm de long donc autant de rang ou demi-rang, selon les modèles, que de tranches de 15 cm.

Les systèmes dits passifs doivent être denses, en particuliers pour les picots, afin d’empêcher le pigeon de trouver un appui lui permettant de « travailler » avec tout le temps voulu ces protections (cisaillement, décollement, pliage, ou construction de nids « armés ».

  • 4- Vaut-il mieux opter pour un effaroucheur pigeons pour les locaux industriels et grands espaces?

Le pigeon, volatile urbain, n’est pas sensible aux sons émis par les effaroucheur par ailleurs il est à noter que la puissance en décibel à la sortie des hauts parleurs est de 110, difficile d’accepter ce niveau sonore en ville.

  • 5- Quelles solutions employer pour la protection des bâtiments et empêcher la nidification?

Lorsque le pigeon décide d’élire domicile dans un lieu, c’est aussi définitif que le partenaire qu’il choisit pour la vie. « Les pigeons, pondent et ils nichent là où ils sont nés.

L’important est alors de les empêcher de nicher par le biais d’une solution unique, quasi invisible, d’une efficacité redoutable, breveté et de fabrication Française : l’électro-répulsion ® :

Voir les réponses de la question numéro une.

Selon la largeur/profondeur de la zone/volume : d’atterrissage ou de stationnement, pour dormir ou nidifié

Oui, le filet anti volatile poser par un professionnel comme Pigeon-Propre apporte une solution efficace et durable

Les filets sont appliqués aux endroits où la pose d’un autre système est trop difficile, voire impossible, et aux endroits qui exigent des systèmes de très haute résistance aux oiseaux.

Les filets que nous vous proposons sont fabriqués en fil de polyéthylène 12/6, stable à la lumière (polyéthylène).

  • 7- Quelle taille de filet anti pigeon faut-il utiliser pour bloquer l’accès des bâtiments ?

Les filets sont proposés en 2 couleurs (noir, couleur pierre) et en 3 maillages :

– 50 mm contre les pigeons, corneilles, mouettes

– 28 mm contre les étourneaux

– 19 mm contre les moineaux

Pour les cas particuliers, on peut utiliser des filets en polyamide plus résistant à la chaleur, mais plus visibles.

  • 8- Peut-on éloigner les pigeons avec des leurres de protection?

A ma connaissance non.

  • 9- Quelle protection anti-pigeon choisir pour le balcon, les bords de fenêtres?

Pour des installations à portée de mains nous préconisons :

– Le système de fil tendu représente la protection anti-pigeons idéale pour les corniches, appuis de fenêtre, garde-corps, rambarde et ce, en toute discrétion.

Cette protection a pour but de déstabiliser le pigeon tant lors de son atterrissage que de son maintien en position d’observation.

Le système consiste essentiellement en un câble en inox marine 304, protégé par une gaine en nylon transparent. Ce câble est tendu et fixé à l’aide de manchons à des ressorts en inox accrochés eux-mêmes à des tiges percées ou des pitons.

– Picots : un rang de picot protège au maximum 15 cm, donc autant de rang ou demi-rang, selon les modèles, que de tranches de 15 cm.

Les systèmes dits passifs doivent être denses, en particuliers pour les picots, afin d’empêcher le pigeon de trouver un appui lui permettant de « travailler » avec tout le temps voulu ces protections (cisaillement, décollement, pliage, ou construction de nids « armés ».

  • 10- Peut-on utiliser l’effaroucheur pigeon chez soi, dans une cour privée?

Voir la réponse à la question numéro 4.

  • 11- Un répulsif pour pigeon, y-a-t-il un danger pour les animaux domestiques et les usagers?

Non, les répulsifs pour pigeon que nous utilisons ne sont pas dangereux pour les animaux domestiques et les usagers

  • 12- La solution retenue pour éloigner les pigeons n’apporte pas les résultats attendus, comment y remédier?

En observant les abords et les façades du bâtiment à protéger contre les volatiles et en utilisant le bon système répondant à la problématique, les pigeons choisiront un nouveau lieu de vie.

La localisation des zones à protéger se situe principalement sur :

– les acrotères,

– les gouttières,

– les corniches,

– les balcons,

– les ornements architecturaux jaillissants

– les recoins à l’abri du vent,

Où les pigeons peuvent stationner à leur aise, dormir et construire des nids :

– dans les combles,

– les dessous d’avancé de toit,

– les tours,

– les clochers

  • 13- Les plaques bouche-tuiles sont-elles adaptées à toutes les tuiles, peut-on les utiliser sur d’autres types de couverture?

Il existe de nombreux animaux parasites susceptibles de pénétrer dans les combles des bâtiments : pigeons, hirondelles, rats, fouines, moineaux, mulots…

Ces animaux utilisent très souvent la gouttière puis les tuiles pour pénétrer dans les sous toitures et s’y reproduire de façon prolifique, créant ainsi une gêne certaine pour les occupants des habitations.

La plaque bouche tuile Pigeon Propre® a pour objet de permettre l’obstruction des tuiles donnant directement sur les gouttières. Ceci concerne certains types de tuiles et plus particulièrement la tuile « canal » mais cet exemple n’est pas exhaustif.

Elle ne nuit ni à la ventilation des combles, ni à l’esthétique.

Elle protège votre isolation.

Elle est écologique car elle évite toute suppression de vie animale.

  • 14- Dans une zone classée, faut-il une autorisation spéciale et quelle solution adopter pour protection anti pigeon?

Nous installerons dans les zones classées de l’électro-répulsion ®, systèmes efficace et très discret, fortement apprécié des Maitrises d’œuvres intervenant sur ce type d’édifices

  • 15- En habitat collectif, quelle technique utiliser pour éloigner les pigeons?

Les solutions sont les mêmes quand habitat individuel, voir les réponses de la question numéro une.

  • 16- Les systèmes anti pigeons sont-ils autonomes?

Autonomes au niveau de la consommation énergétique, concernant l’électro-répulsion ® soit le boitier est raccordé au 220 v ou soit nous pouvons le raccorder à une batterie qui peut être alimenté par un panneau solaire.

  • 17- Combien d’années les dispositifs sont-ils efficaces?

Concernant les picots, après 3 à 5 ans, il faut faire une opération de maintenance,

Les filets sont stables même après 8-10 ans,

L’électro-répulsion ®, 12-15 ans, des opérations de maintenances consistant essentiellement :

– Nettoyage des circuits,

– Remplacement des fils et cosses si les éléments sont en voie de détérioration,

– Vérification du bon fonctionnement des boîtiers électroniques,

– Vérification des barrettes d’électro-répulsion ®,

– Vérification de l’efficacité du système sur différents points pertinents de l’installation,

18 ans d’expérience ont fait de nombreux adeptes, car il permet une tranquillité certaine pour les propriétaires, tant au niveau des désagréments dus à la pollution acoustique et olfactive que pour les désagréments financiers dus aux nettoyages et autres débouchages de conduits d’eau pluviale.

Une étude a été réalisée à partir de questionnaires Qualités remplis depuis plus de 12 ans par des utilisateurs du système anti-pigeons « Electro-répulsion© » qui permet d’annoncer les chiffres suivants :

RESULTATS :

q Un taux d’environ 85% de volatiles disparus a été constaté 24 heures après la fin de l’installation.

q Après 60 jours de fonctionnement le nombre de volatiles résiduels oscille entre 0% et 4%.

 

 

 

Laissez un commentaire ou écrivez nous pour toute demande de devis: