Téléphone:

phone

+33 (0) 1 40 86 00 00

email:

phone

contact@pigeon-propre.fr

Quel est le prédateur du pigeon ?

blog0 comments

Connaissez-vous le prédateur du pigeon ? Comment capture t-il sa proie ailée ? Y en a t-il un seul, ou plusieurs ? Répandus dans le monde entier, les pigeons sont chassés par différentes espèces selon la faune et la flore locales. Sur terre comme dans les airs, plusieurs animaux chassent les pigeons et en sont les prédateurs récurrents ou occasionnels.

Quels sont les prédateurs volants des pigeons ?

Dans les airs, le pigeon est une proie abondante et privilégiée des moyens et grands rapaces. Ces puissants oiseaux sont de redoutables prédateurs des pigeons grâce à leurs facultés aériennes exceptionnelles. En forêt, dans la vallée comme dans la plaine, en montagne comme sur le littoral, chaque moment d’inattention du célèbre nuisible volant peut lui être fatal. En effet, le pigeon n’est jamais à l’abri d’un oiseau carnivore plus puissant que lui, volant plus haut, plus vite, voyant plus loin que lui. Un grand oiseau marin peut également l’attaquer.

Le faucon pèlerin

Haut prédateur des pigeons et autres oiseaux de taille moyenne comme les corbeaux ou les canards, le faucon pèlerin est à ce jour considéré comme l’oiseau le plus rapide du monde. Avec une pointe de vitesse allant jusqu’à 400 km/h, il montre toutes les caractéristiques du chasseur volant. Sa vue perçante lui permet de repérer un pigeon de très loin, en volant très haut, pour mieux l’attaquer par surprise et le percuter violemment avec ses griffes acérées et son bec de fer.

En zone habitée, le faucon haut perché se régalera avec les nombreux pigeons envahissant des quartiers entiers, comme le faucon pèlerin domestiqué de la Cathédrale Notre-Dame de Bayonne. Ceci dit, en pleine nature, cet oiseau de taille moyenne peut à son tour devenir la proie d’un plus grand rapace que lui, tel qu’un aigle, ou un grand duc.

Le hibou grand duc

Lorsque tombe la nuit, les grands yeux oranges du grand duc terrorisent les animaux qui osent s’aventurer dans les alentours. Ce grand rapace nocturne se déplace en silence malgré sa belle envergure, ce qui en fait un dangereux prédateur des pigeons. Capable de neutraliser et manger à peu près tout ce qui marche, rampe ou vole sur son terrain de chasse, il peut se nourrir d’un lézard comme d’un renard, d’un poisson comme d’une chauve-souris. Prédateur dominant de son écosystème, il n’est quant à lui chassé par aucun autre animal, si ce n’est l’homme.

L’épervier bleu, ou autour des palombes

L’autour des palombes, ou épervier bleu, est un autre grand prédateur du pigeon. Friand de pigeons domestiques et de pigeons ramiers, il chasse aussi de nombreux autres oiseaux, y compris de petits rapaces. Capable de fondre en un clin d’œil sur un oiseau posé sur un arbuste, un buisson ou une branche basse, il dévore également des animaux terrestres tels que les lapins et les écureuils.

Le goéland

Très différent des autres prédateurs de pigeons que nous venons de citer, le goéland est un oiseau marin de taille moyenne à grande, qui n’est autre qu’une grosse mouette. Omnivore à la fois chasseur et charognard, le goéland peut sans problème attaquer un pigeon à proximité du littoral, sur une île ou près d’un fleuve.

Quel est le prédateur terrestre du pigeon ?

Sur la terre ferme, d’autres animaux peuvent également devenir de sérieux prédateurs de pigeons, à proximité des habitations ou même en forêt. Parmi ces chasseurs d’oiseaux, les rats, les chats, mais aussi les fouines, putois et belettes montrent d’autres qualités que les prédateurs ailés pour capturer les nuisibles volants et leurs œufs.

Les fouines, putois et belettes

Omnivore et opportuniste, la fouine chasse la nuit avec une grande habileté. Elle se nourrit de tout ce qu’elle peut trouver dans son secteur, qu’il s’agisse de petits mammifères, de déchets, d’oiseaux, d’œufs ou de fruits. Ses cousins, la belette et le putois, en font de même et traquent également les rongeurs jusque dans les moindres recoins. Tous les trois de la famille des mustélidés, la fouine, le putois et la belette surprennent les pigeons dans leur sommeil et les tuent de manière propre et nette, ce qui en fait des prédateurs de pigeons professionnels.

Les rats

Parmi les autres prédateurs des pigeons, il faut bien entendu compter certains rongeurs tels que les rats. Nuisible terrestre bien souvent considéré comme l’alter ego à quatre pattes du pigeon, le rat se servira de son odorat hors du commun pour repérer et manger les œufs ou les oisillons, bien trop jeunes pour s’échapper à temps. Grâce à sa petite taille, il se faufile aisément jusqu’au nid pour se saisir de son butin de protéines. Opportuniste talentueux dans le détournement de réserves de nourritures d’autres animaux, le rat est une menace pour les familles de pigeons avec pigeonneaux en bas âge.

Les chats

Sauvage ou apprivoisé, le chat ne perdra jamais son instinct de chasseur. Connus pour la traque des souris, les chats se révèlent aussi de furtifs prédateurs de pigeons domestiques. Agile, rapide et doté d’une incroyable détente de félin, le chat peut sans problème bondir sur un pigeon au sol, sans lui laisser la moindre chance de s’enfuir dans les airs, ou grimper à la verticale en un battement de cil pour attraper l’oiseau perché. Chirurgical et sans pitié, le chat tranche le cou du pigeon et lui mange la tête. Le chat de gouttière affamé fera un véritable carnage dans un pigeonnier.

Laissez un commentaire ou écrivez nous pour toute demande de devis: